Blogueuse = journaliste râtée ?


Bonjour tout le monde ! 

J'espère que vous allez bien :) Ce matin je suis tombée sur un article de Open Minded qui parlait des blogueuses modes, et surtout de quel fléau c'était. Oui, parce qu'au cas où vous ne l'auriez pas compris, si t'es une blogueuse mode, forcément Satan sors de ton anus ! Ce n'est pas un article vraiment politiquement correct, car mon but n'est pas non plus de défendre de la blogueuse à tous prix: tout comme il y a des journalistes de merde, il y a des blogueuses (et blogueurs !) de merde. Mais justement, est ce que ça serait pas bien qu'on parte juste du principe que ce sont deux choses différentes mais qui peuvent être complémentaire ? ENQUÊTE !


JE SUIS EN FEU OKAY ? Bien, continuons. 

Premièrement, j'aimerais qu'on laisse tomber le terme "blogueuse mode". Il y a juste des blogueuses, et des blogueurs (oui parce que par contre, le mal est féminin, si une fille tenant un blog mode est vénale, stupide et superficielle, un homme qui est blogueur mode ponds des œufs en or tous les jours et a une haleine d'une fraîcheur incroyable, c'est bien connu !). D'autant plus qu'il y a des blogs sur des sujets tellement variés ! Décoration, bricolage, jeux vidéos, mode bien sûr, maquillage, voyages, société ... Et chaque blog a sa personnalité, j'en apprends beaucoup plus sur les cosmétiques asiatiques quand je vais voir un blog spécialisé qu'en lisant Marie-Claire par exemple. Et pourquoi partir du principe que forcément le média papier et le blog sont obligés de se mener une guerre ? Je n'ai jamais acheté autant de magazine que depuis que j'ai mon blog, car justement grâce à l'avis de personnes qui me ressemblent, j'ai pu découvrir des pépites, comme Néon ou Flow. Je ne vais pas rentrer dans un débat du type "si les blogs marchent si bien c'est parce que la presse n'est plus de qualité", mais clairement il y a des questions à se poser. Il y a ce passage de l'article " Petit tour matinal sur Instagram, à la recherche de pépites, chose devenue presque rare sur ce réseau social. Sur 99,99% des cas, on tombe sur des « blogueuses ». Je mets ce terme entre guillemets, car il est devenu tellement subjectif de définir une vraie blogueuse de fausses blogueuses. ". Alors mon petit pote, déjà il n'y a pas de vraies et de fausses blogueuses. T'as un blog ? Ben t'es blogueuse, avec plus ou moins de talent et de succès, certes, mais ça ne change rien au fait que tu sois une blogueuse. Bon, ça c'est plié. 

Hop, un mystère de résolu ! 

Ensuite, il y a ce paragraphe que j'adore (si ce n'est pas du gros troll des familles, alors je ne comprends pas !) "Si vous posez la question à n’importe quelle blogueuse, celle-ci vous répondra sûrement que c’est « parce que j’aime bloguer, rencontrer mes followers, leur faire découvrir mes bons plans etc« . Mais les gens censés savent pertinemment que ceci est partiellement vrai, le but d’une blogueuse étant de se faire couvrir de cadeaux et d’être connue, par la même occasion et qui l’en blâmerait?". Je vais m'appuyer sur mon expérience et mon ressenti perso: j'aime partager avec mes lecteurs et lectrices, je suis toujours ravie de lire les commentaires, et j'adore préparer mes articles pour qu'ils soient les meilleurs possible. Je bichonne ce blog depuis 4 ans, je passe des nuits blanches à refaire le design, j'ai perdu 1/10ème à chaque œil a force de rester collé à mon écran pour parfaire mes photos, j'ai investi énormément d'argent dans du matos, et j'ai failli mourir plus d'une fois de la crève en shootant un look en plein janvier (Bear Grills, ce petit joueur en comparaison !). Je pense qu'on peut donc dire que je suis "passionnée", car clairement, si on me connait, on sait que je suis la pire feignasse que cette terre porte en ce moment. Exemple: y'a des jours où je fais mes courses en pyjama et chausson parce que l'idée de mettre un jean me fatigue d'avance. C'est vous dire. Donc vous croyez vraiment que je me casserais le cul pour ce blog si je n'étais pas passionnée ? NON. Et pour autant, toute aussi passionnante et passionnée que je sois, j'aime quand même bien recevoir des CADEAUX. 

Moi, tous les jours de ma vie quand je me dis que je dois sortir du lit pour aller jusqu'au frigo. 

BOUUUUUH VENDUE ! 

Et bien non, je considère que les cadeaux que je reçois, ce sont des opportunités que je saisie ! Un article me demande entre 5 et 10 heures de taff. Une fois que j'ai trouvé une idée (ce qui ne m'est pas difficile, autant je suis carrément larvaire à glander sur mon canapé, autant mon cerveau fourmille à 1000 à l'heure !), je m'active pour préparer mon article. Le maquillage me demandera en général une bonne heure, c'est surtout le travail du teint qui peut être long. J'ai une peau assez cool donc pas trop d'imperfections, mais je peux en avoir, et dans ces cas là je camoufle bien tout ça pour avoir l'air bonne ;) Après je prends les photos, je n'ai pas de télécommande ni de trépied donc je fais tout au bras tendu (je suis super musclée du bras gauche ! héhé !), et ça prends une bonne heure pour avoir tous les détails du maquillage. On est déjà à deux heures de temps. Puis, je passe par la case photoshop :) La luminosité, le contraste, parfois quelques effets comme pour les photos d'Halloween, et pas mal de montage pour faire par exemple ce genre de "step by step". Redimensionner les photos, faire des gifs etc ... Puis écrire l'article, et vu les pavés que je peux faire, croyez moi que ça prends du temps ! Et comme j'aime bien écrire des choses intéressantes, en général j'essaie de dépasser " le feu ça brûle, l'eau ça mouille, j'ai mangé des crêpes et j'ai regardé le dernier épisode de The Big Bang Theory". Ça aussi, ça prends du temps. Les articles sont fouillés. Sur les blogs beautés par exemple, si une nana vous fait un article sur un rouge à lèvre et qu'elle le fait bien, il y aura sans doute la compo, son avis sur la tenue, la texture, la couleur, le prix, le packaging, le rendu, le fini etc ... Et ça demande un vrai travail journalistique de trouver toutes ces infos, je ne compte plus les mails que j'ai envoyé aux services com' pour obtenir des infos ! Voyez ? Facilement 5 heures pour un article. 

Quand je reçois un produit et qu'il a l'air cool ! 

Je ne dis pas que je fais mon blog de manière bénévole et qu'il faudrait que je sois payée, pas du tout, mais on va redescendre de la Lune: si via mon blog une marque que j'adore me contacte et me propose un petit truc, je dirais pas non. Et je suis très transparente là dessus. Vous voulez des exemples ? Je reçois régulièrement des produits de chez Rimmel, j'ai déjà été payée 300 € pour faire un article sur Kookaï, j'ai quelques paires de chaussures qui m'ont été gracieusement offertes et en échange d'une wishlist, Asos m'a proposé un bon d'achat sur leur site. Le point commun de ces marques ? Je les adore et je les connaissais déjà, c'est pour ça que j'ai accepté. Sur tous les partenariats que l'on me propose, j'en accepte environ 15 % (et comme je suis une feignasse, en général j'ai carrément la flemme de répondre à pleins de trucs, donc faut vraiment que ça me motive de ouf !). Vous vénérez les rouges à lèvres YSL et demain on vous en propose un gratuit ? Il faudrait être passablement conne pour refuser :) Après ça ne m'empêche pas de rester objective, mais ce sont des opportunités et soyons honnêtes, je ne vais pas m'en priver, par contre ça n'enlève rien à la passion que j'ai pour ce blog. Je n'ai pas ouvert Louise Cerise pour avoir des cadeaux, et j'arrêterais pas ce blog quand je n'en aurais plus. Mais, et vous connaissez mon amour pour ces petits fruits rouges, les petits cadeaux sont des cerises que j'aime également recevoir. 

Quand j'essaie d'être une blogueuse honnête. 

"Cependant, et ceci concerne les « petites » blogueuses, leur technique n’est vraiment pas encore au point.Demande de partenariat à des marques à 100k sur Instagram alors que leur compte ne dépasse pas les 300 followers, photos ultra exposées sur leur compte, acceptation de tous les partenariats (y compris, enfin surtout des plus dégueulasses, histoire d’avoir une brosse à dent gratuite à tester), …"
Je suis d'accord dans l'idée, par exemple jamais une blogueuse n'a mis une paire de bottes en caoutchouc dans une wishlist pour la Saint Valentin, mais en ce moment on a l'impression que c'est LE cadeau qui scellera l'amour de tous les couples et que, oh mon dieu, les bottes en plastique c'est GE-NI-AL. On va redescendre sur terre deux minutes: tu es contente d'en avoir mis quand, aux vieilles charrues, un mec pisse sur tes bottes, passablement aviné. Sinon, je te laisse imaginer la gueule de Ma Chérie Cristina si tu te pointes dans les Reines du shopping avec tes Aigles. 
Mais en même temps, en quoi c'est mon problème ? En quoi c'est un problème ? Chacun peut encore faire ce qu'il veut, et si ça marche pour elles, tant mieux. Le fait que je ne trouve pas ça "bien", ne veut pas dire qu'il n'y a qu'une manière d'être une bonne blogueuse. Sans doute que la nana qui acceptes tous les partenariats du monde, et ben elle est super contente, et en quoi c'est mon problème, au final ? Le but du blog c'est de se faire plaisir, et ça peut être de pleins de manières différentes, et après s'il y a des marques qui sont motivées par le fait d'envoyer au plus grand nombre leurs produits pour faire apparaître sur un blog tout et n'importe quoi, c'est aux blogueuses de se sentir concernées ou pas. 

Quand on me clash en commentaire après avoir passé des heures à faire un article.

"Bref, une industrie qui détruit peu à peu le VRAI domaine de la mode et celui du journalisme, car désormais on se perd dans les méandres des « blogeuses ». [...] comme une reconnaissance de ce vecteur d’information qu’est internet et qui dépasse jour après jour la presse dîtes papier."
Alors là ... On va prendre un exemple que j'aime bien. Dans l'idée de ces messieurs de Open Minded (plutôt rigolo qui parlent de presse papier alors qu'ils sont un webzine d'ailleurs, mais bon, fuck la logique), le VRAI, le PUR, le SACRO-SAINT JOURNALISME, ce serait le journaliste encarté spécialisé dans la mode, qui se tue à la tâche dans des reportages dignes d'Enquête spéciale pour savoir qui du talon bobine ou carré revient à la mode. En réalité c'est plus compliqué. On va parler du fameux NUMERO GRANDE TAILLE ! Dans ces numéros spéciaux où les journalistes et les chef de rédac montrent qu'ils sont aussi proche des gros de France et de Navarre, et donc d'une très large (huhu) tranche de la population, les mannequins font en général du 38/40 (ce qui est en dessous de la taille standard en France), et les vêtements proposés ne sont disponibles qu'en dessous de la taille 42, 44 si les marques sont vraiment PlusSizeFriendly. On va donc shooter une jeunette qui fait du 40 avec un pull Abercrombie et Fitch (marque qui adore les grosses personnes, si vous vous rappelez bien) et faire un petit clin d'oeil aux nanas qui sont pulpeuses en agitant une belle grosse pancarte marketing. Donc à un moment, nous dire que les VRAIS JOURNALISTES sont les sauveurs du monde de la presse et que les blogueuses modes ne sont là que pour ramasser des cadeaux, j'ai envie de dire: vous avez vu la vierge ou bien ? Si les journalistes se rendaient compte que certaines blogueuses sont à un niveau de compétence tellement élevé qu'elles font des photos de packshot comme des pro, qu'elles ont la plume d'une Alix Girod de l'Ain et qu'elles sont plus lues que le dernier Glamour, peut-être que ce serait le coup de pied dans la fourmilière qu'il ferait que la remise en question serait salutaire. 

Conf de Rédac de journalistes à propos des "blogueuse de mode".

Je pense que depuis le temps, il a quand même été prouvé que la blogueuse, qui tient un blog donc, est quand même un peu plus que cet ersatz de wannabe qui ne connait pas son sujet. Quid des femmes qui ont réussi à faire de leur passion un véritable business ? Je pense à Michelle Phan, Chriselle Lim ou Chiara Ferragni par exemple. Il ne suffit pas de savoir associer des paillettes sur sa tenue pour gérer une grosse entreprise, je pense que ça se saurait si c'était le cas (et que je serais milliardaire, aux dernières nouvelles on est le 12 du mois et je ne suis pas encore à découvert, mais pas loin, haha). Donc voilà, je ne dis pas que les blogueuses sont des anges voletant au gré d'une pluie senteur Yankee Candle et que les journalistes ne sont qu'un petit tas de fumier méritant une bonne diarrhée, mais peut-être que si vous ne passiez pas votre temps, vous les journalistes si fiers, à dénigrer la blogueuse, ça vous libérerait du temps pour écrire sur autre chose que les dernières frasques de la famille Kardashian ? Un truc intéressant qu'on ne verrais pas sur un blog, par exemple :) 

SANS RANCUNE, 


Blogueuse mode & David Bowie


Les gifs viennent du Tumblr Réalité à la Française
Retrouvez moi sur mon FacebookPinterest, mon twitter et mon compte Instagram !


28 commentaires

  1. J'ai ri et adoré te lire. Je suis une "petite" blogueuse, je n'ai jamais demandé de partenariat et on ne m'en n'a jamais proposé du fait de mon manque de notoriété. Cependant, je dois bien l'avouer, chaque soir je pleure dans mon lit par manque de brosse à dents gratuite à tester.
    Bref, j'espère que tu seras lue par des gens qui ont peut-être besoin de réfléchir. Comme ces gens d'Open Minded (titre très ironique d'ailleurs vu ce qu'on y trouve).

    RépondreSupprimer
  2. Et lire les journalistes cracher sur les produits gratuits que reçoivent les blogueuses c'est d'un drôle puisque eux aussi reçoivent des produits et sont grassement payés grâce à leurs encarts publicitaires qui bouffent plus de place que ceux des blogs et que chaque article a pour but de vendre un produit/le travail d'une personne. La diff c'est que le blogueur peut refuser de vendre son cul, le journaliste lui pas vraiment.

    RépondreSupprimer
  3. ahahaha j'ai bien ri :)
    pour moi c'est vraiment un travail de journaliste, en dehors de toute considération que cela peut apporter! après je pense que je blogue aussi parce que j'aime le partage en effet, proposer des revues, mais j'aime aussi cela parce que je suis en master de journalisme d'entreprise ahah. Pour moi blogueur c'est un métier, tu réfléchis a des sujets, tu te renseignes, tu fais des photos... c'est un vrai métier bien plus que quelque chose de superficielle.
    je suis aussi une petite blogueuse, j'ai jamais demandé de partenariat à personne et on ne m'en a pas encore proposé, mais ça me convient très bien, je n'ai pas la notoriété de certaines blogueuses, peut-être pas l'expérience. Mais en tout cas j'aime ce que je fais, j'aime lire les articles des autres, commenter, bref partager :)
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cet article qui remet bien les choses en place!
    J'ai aussi aperçu l'article dont tu parles et je le trouvais franchement abusé... Comme s'ils cherchaient des coupables sans raison en tentant de démonter la popularité des blogs. Où c' était même probablement uniquement pour attirer des lecteurs et se faire un peu voir partout j'imagine... En tout cas ton article est coolos et fait du bien!

    RépondreSupprimer
  5. Très bel article ! Disons que le soucis de "grandes" blogueuses qui vivent de leur blog est qu'elles ne sont pas vraiment honnêtes. Quand je vois celle qui gagne de l'argent en publiant tous les jours un article pompé sur des grands sites, ben ça me gonfle.
    Et ce n'est pas tant le problème qu'elles aient plein de partenariats, mais c'est surtout le fait qu'elles en perdent leur authenticité.
    Mais les journalistes devraient se remettre en question et savoir qu'il est ridicule de faire une généralité car non, toutes les blogueuses ne sont pas comme ça. La preuve !

    RépondreSupprimer
  6. Eh bien t es remontée ma belle !
    Bon article, tu n as pas tort ... Cependant cela n engage que moi, j'ai zappé les blogueuses mode car elles me saoulent av leur narcissisme démesuré. Elles n ont pas le monopole du The look. Perso, j'adorerais faire un blog, je fourmille d idées , je ss très créative mais hélas je suis une grosse quiche en informatique :-/. Ça me frustre !
    ... Allez bonne continuation <3

    RépondreSupprimer
  7. Tout pareil pas la plume pour le faire aussi bien que toi mais bien dit

    RépondreSupprimer
  8. Tout pareil tu as tout dit en mieux qu elle plume

    RépondreSupprimer
  9. LOUISE JE T'AIME. Voilà c'est dit ahaha.
    Non franchement, tu as clairement tout dit. C'est exactement ça. Les journalistes, les gens "en dehors" (de la blogo), tout le monde nous prends soit pour des journalistes ratés, comme tu le dis, soit pour des andouilles superficielles ne sachant parler que maquillage et chiffons. C'est tellement fatiguant, insupportable même.

    Tu nous montre bel et bien aujourd'hui grâce à cet article qu'on a une force et surtout qu'on est pas seulement là pour faire "beau" ! Le blog, contrairement à ce que tout le monde peut penser, c'est du boulot, même moi qui n'ai pas l'impression de faire grand chose, ben je me rend compte quand même qu'il faut que je dégage pas mal de temps pour bloguer.

    Puis ça m'énerve teeeellement de penser qu'une blogueuse est là que pour les partenariats ! Certaines oui, c'est clair, mais comme tu le dis c'est toujours une récompense qui fait plaisir, puis souvent les 3/4 des produits présentés sont aux frais de la blogueuses, des choses qui lui appartiennent et qu'elle a payé... enfin bon, j'hallucine en lisant les petites phrases de "Open Minded" (attends merde, y'a pas un soucis là?? "open minded" ?? et avec autant de préjugés ??? ahaha) que tu glisses par-ci par là. C'est fou.

    (bon bah c'est aussi mon premier commentaire sur ton blog que je suis depuis pas mal de temps et que j'apprécie beaucoup :3 continue comme çaaa !)

    Bisous, Ranou

    RépondreSupprimer
  10. Ouah, je viens d'aller lire l'article en question : on sent la journaliste frustrée qui a pas eu sa place au défilé !

    RépondreSupprimer
  11. Un article génial ! Je viens juste de le partager sur Twitter et ma page Facebook ! Un vrai plaisir de te lire. Merci.

    Xoxo,

    Chronique Bordelaise.

    RépondreSupprimer
  12. Super article avec lequel je suis bien d'accord ! Je l'ai partagé sur FB voilà ! Bisous :)

    RépondreSupprimer
  13. Excellent article !
    Perso, je suis blogueuse ET journaliste, j'écris sur plusieurs domaines et été amenée à bosser dans plusieurs rédactions (du mag' féminin, en passant par l'émission télévisée de société On n'est pas des pigeons).

    Jamais les journalistes que je n'ai fréquentés n'ont craché sur les blogueuses, au contraire : ils étaient très intéressés par des collab' et des interviews pour "leur donner une place" dans leurs productions, ou compléter leurs connaissances. J'ai été "rassurée" de voir que la concurrence que j'appréhendais est, en Belgique, plus un mythe qu'une réalité :-) ! En tout cas là où je suis passée.

    Par contre, je peux confirmer une chose que tu as soulignée : certaines blogueuses amateurs et passionnées sont effectivement bien plus compétentes que certains journalistes, tous domaines confondus (sujets de société, billets d'humeur, techniques beauté, tendance mode, ...). Donc à mon sens, on a toute notre légitimité d'être là et, cadeaux ou pas, les journalistes à qui ça ne plaît pas, ou qui se sentent menacés, n'ont qu'à s'arranger pour faire mieux ou du moins, aussi bien ;-) !

    Bise

    RépondreSupprimer
  14. Très bon article Louise!
    Je te rejoins sur tous les points et concrètement pour connaitre de près l'envers du blogging et celui du journalisme je peux dire que souvent en presse papier pas mal se contentent de relayer les points clés des communiqués de presse pour la simple et bonne raison que le temps presse et qu'au contraire ce qui fait la force des blogueuses (ou blogueurs) c'est justement le temps qu'elles (ils) ont la chance de pouvoir prendre pour écrire leurs articles et aller à la pêche aux infos :)

    Gros bisous!

    RépondreSupprimer
  15. De là à dire que la blogueuse est une journaliste, je ne suis pas bien d'accord pour tout un tas de choses, et je suis en même temps d'accord avec ton article pour tout un autre tas de choses. Déjà le dénigrement des blogueuses, et de la blogosphère - terme que je n'aime pas, notamment parce que pour moi tous les blogs viennent d'une personne unique, qui y apporte sa personnalité, son ressenti, etc. Je suis d'accord pour dire que certains articles sont vraiment recherchés, travaillés, pertinents, et qu'ils sont essentiels dans ce maintenant où internet est très présent, où c'est une des première source d'information. Cependant, la blogueuse journaliste, non car souvent elle n'est pas neutre. Une blogueuse peut se permettre que rarement de parler d'un sujet d'actualité sans point de vue et de subjectivité. De même, la blogueuse peut être "vendue", surement comme certains journalistes c'est vrai, mais j'ai beaucoup de mal avec les partenariats en tout genre (faire de la pub pour des oranges ou du dentifrice sur un blog mode, mouais)(et évidemment si on te paye un séjour tout frais payé dans un 10 étoiles, ça va être dur de dire que non c'était pourri même si cela a pu l'être)(et puis elle peut recevoir une commission sur les clics de ses liens, alors que le journaliste du Monde, pas vraiment) Et puis je ne sais pas, journaliste on a fait des études pour, tout le monde ne peut pas se qualifier de journaliste car il tient un blog, avec un minimum d'articles recherchés, et beaucoup de boulot derrière. Oui la blogueuse dont certaines qui bossent beaucoup doit être reconnue à juste titre et non juste la "dinde écervelée" que veut nous vendre certains médias, mais pas jusqu'au journalisme. C'est une nouvelle forme d'information et comme toi, je trouve que les deux se complètent (je n'ai pas encore acheté As you like, bouh la blogueuse en carton, donc je ne sais pas si c'est une bonne idée de mettre les blogs sur papier) et aussi une autre forme de partage. Cela complémente l'information dans le sens où la blogueuse prend l'information et va plus loin avec, c'est a dire qu'elle passe souvent à la mise en pratique (test de rouge à lèvres que ce soit offert ou non et tout produit en tout genre qui l'intéresse, voyage dans telle ou telle destination, histoire de coeur, etc.), et les blogs ont cette richesse en plus qui est le partage, l'échange. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ton commentaire très pertinent. Seulement, il y a une grande (très grande) différence entre les différents types de journalisme existants aujourd'hui, et il convient malgré tout de bien les différencier lorsqu'on compare les blogueuses aux gens de la profession. Je pense que bien souvent, les blogueuses sont comparées/mises en compétition/consommées comme des journalistes de presse magazine, et non pas de presse d'actu.

      Certes, les journalistes de presse magazine sont tout aussi diplômées que les autres journalistes - dont je fait partie - mais le travail journalistique, les exigences et - surtout - certains principes déontologiques ne sont pas du tout les mêmes. On pointe souvent du doigt le fait que "non, la blogueuse mode/beauté n'est pas journaliste car premièrement, elle n'est souvent pas diplômée pour, deuxième car elle n'est pas neutre". Seulement, beaucoup de blogueuses ont bien plus de talents et/ou de connaissances que certaines journalistes magazine, d'autant plus que les magazines féminin - alimentés par de "vrais journalistes", donc ne sont absolument pas neutres non plus. Bien au contraire... Donc certes, comparer blogueuse beauté et journaliste du monde est un rien irréel, mais les comparer à des journalistes issues de presse type magazine féminin, non. Pas tant que ça à mon sens ;-)

      Supprimer
  16. Au delà du fait que la phrase de la fin est un délice sans nom, j'ai adoré ta réflexion sur le sujet. A vrai dire, moi aussi je suis une feignasse et rien que l'idée de devoir argumenter sur des choses aussi évidentes que ça me fatigue. En fait, j'estime que nous n'avons pas besoin de prouver quoi que ce soit (je sais qu'ici tu cherches d'avantage à établir un constat plutôt qu'autre chose mais je voulais souligner mon idée).
    Je tiens mon blog depuis trois ans et pour avoir été en fac de lettres à la So prestigious Sorbonne (ceci est du cynisme et non de l'arrogance, je précise) et avoir vu l'attitude des étudiants en journalisme...je ne m'étonne jamais du dénigrement que certains peuvent faire vis à vis des blogs (attention, je fais ici une généralité mais il est bien entendu que, comme tu le dis plus haut : il y a des journalistes de merdes, des journalistes de talent idem de la blogueuse).
    Bref, c'était la petite pique "vengeance". Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais cessé de penser que la presse écrite et les blogs pouvaient cohabiter et j'aurais d'ailleurs même vu un avenir meilleur entre eux... Après, je pense qu'il ne faut pas se formaliser pour quelques torchons parce que, comme le dit Pauline plus haut, il y a aussi des journalistes qui savent reconnaitre l'intérêt des blog et la pertinence/le "professionnalisme" même de certains.

    Un très bon post que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire grâce à la "Cerise" touch ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Mais qu'est-ce que j'ai ri en lisant ton article !Merci Hellocoton pour l'avoir mis en Une ! Bref, je suis tout à fait cette "petite" blogueuse qui court derrière les partenariats, qui fait des photos beaucoup trop exposées et tant d'autres choses... J'ai quand même l'impression qu'il y a un peu de jalousie dans l'air entre ce journaliste et les blogueuses mode, peut-être parce qu'au final elles font un meilleur travail que lui ? ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Oh my god, je ne connaissais pas l'existence de cet article mais j'ai halluciné. Ça me fait bien rire de voir systématiquement les blogueuses opposées aux journalistes comme si elles étaient la peste en personne. D'ailleurs pourquoi s'acharner autant si on a rien à craindre? Les deux sont complémentaires et ne traitent pas les sujets de la même façon, je ne vois pas pourquoi les blogueuses n'auraient pas leur place dans la société actuelle. D'autant que de manière générale de moins en moins de nanas se reconnaissent dans la presse féminisme actuelle et préfèrent se pencher sur les blogueuses qui amène une approche différentes dans bien des domaines.

    Ton article a tout dit et est très réaliste! Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  19. Juste: CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP

    www.queensc.com

    RépondreSupprimer
  20. Des bottes Aigle ? non mais ce sont les Hunter qui font chavirer la it blogueuse US et donc les françaises. Aigle, cadeau ou pas c'est moche. L'exemple parfait que la blogo peut faire évoluer les goûts, et que les marques sont toujours à courir derrière.

    RépondreSupprimer
  21. Haha ! J'ai beaucoup ri... Et surtout j'ai vraiment beaucoup aimé ton article !
    Bravo :)

    RépondreSupprimer
  22. J'ai pas tout lu mais t'as l'air vraiment en colère. Moi la mode et le maquillage c'est pas mon truc mais j'aime bien parfois regardez ce que tu fais car je trouve le design de ton blog sympa !!! (VB anciennement de Ploug.)

    RépondreSupprimer
  23. Ton article est très croustillant Louise, j'adore ! Pour moi la """""presse parisienne""""" qui vomit les blogueuses est juste la preuve que le genre n'arrive pas à se renouveler et préfère décrédibiliser un média qui se distingue par son dynamisme plutôt que de se remettre en question. En tant que journaliste de formation je ferai peut-être un article un de ces quatre. Même si je ne suis que journaliste locale que je ne connais pas ces hauuuuuutes sphères. En attendant, je le déclare haut et fort : les blogueuses n'ont RIEN à envie aux journalistes. Et nombre de mes camarades de promo de journalisme ont des blogs et/où apprécient les blogs. Voilààà. Bises <3

    RépondreSupprimer
  24. MERCIIII ! Tu m'as 1. Tuée de rire 2. Fait un plaisir fou avec cet article. Très bien conçu et écrit. Je reconnais absolument tout ce que tu traites ici, et je plussoies avec amour. Je suis en école de journalisme depuis 3 ans et Blogueuse depuis presque 1 an. Pour être honnête, en tant que Journaliste en devenir et Blogueuse je peux te dire que je me suis plus épanouie dans mon rôle de blogueuse que celui de journaliste. C'est beau le journalisme, mais pas plus que la blogo ! J'insiste ! :-)
    Merci pour cet article!
    Amouuuuuur,
    Charlie. www.thischarlie.com/

    RépondreSupprimer
  25. Très sympa ton article !!
    C'est très idiot comme point de vue. Déjà on peut être journaliste et blogueuse à la fois !!! Ma maman par exemple est journaliste et écrivain dans le domaine culinaire, et elle tient parallèlement son blog qui lui sert de plate forme pour s'exprimer librement, ce qu'elle ne peut pas forcément faire dans la presse.
    Et moi je suis blogueuse nail art depuis 3 ans, et je ne le fais pas pour les cadeaux, car si c'était le cas bah j'aurai fermé le blog depuis longtemps !!!
    Et puis être blogueuse, c'est être journaliste, photographe, graphiste, web designer, community manager, RP, et bien d'autres choses ! Alors bon, on est vraiment polyvalente !!
    Ensuite, de qui se moque-t-on ? Les journalistes ne reçoivent jamais de cadeaux peut-être ? Laisse moi rire !! Les journalistes sont couverts de cadeaux à longueur d'année, sans parler des voyages de presse etc, quand certains ne font que recopier des communiqués ou des dossiers de presse !! Et ils ne font pour autant pas la revue des produits qu'ils reçoivent.
    Je ne jette pas la pierre aux journalistes, comme tu l'as dit, il y en à des bons est des mauvais que ce soit des journalistes ou des blogueurs, mais ce débat est totalement stérile est dénué de sens !
    Bises <3

    RépondreSupprimer
  26. J'ai adoré ton article ! Je pense que la presse écrite a chaud aux fesses et qu'ils voient les blogs de qualité qui leur font de l'ombre.
    On ne devrait pas parler de qualité d'ailleurs, du moment qu'un blog trouve son public ou même s'il est simplement l'exutoire ou le terrain créatif d'une personne alors c'est positif et ça fait sens.
    C'est de la jalousie, voilà !
    Bel après-midi à toi xxx

    RépondreSupprimer
  27. Ton article est top! Oui tu as raison quand tu dis que la blogueuse est libre de faire ce qu'elle veux et de tenir son blog comme elle le souhaite.
    J'ai eu et j'ai encore des partenariats en cours tant que cela reste dans l'esprit de mon blog et oui moi aussi j'aime recevoir des cadeaux, les tester et ensuite donner mon avis sur le sujet en postant un article.
    De même que pour certaines blogueuses mode, je trouve qu'elles font un font un meilleur travail tant par leur qualité de texte et aussi par leurs photos qu'un magazine lambda, qui soit dit en passant propose assez souvent des fringues hors de prix! Comme si toutes les filles pouvaient se payer ce genre de chose.
    Je fais plus confiance à une blogueuse mode qu'à un journaliste de ce domaine!

    Merci pour cet article qui remettra, je l'espère, certaines personnes à leur place! 👍🏼

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot, j'y répondrais avec plaisir dès que je trouverais un petit bout de temps :)