♦ Les guides ♦
Tout savoir sur le rouge à lèvres (ou presque) !


Bonjour tout le monde ! 

Souvent, j'ai une multitude de questions concernant mes rouges à lèvres, la manière de le faire tenir le plus longtemps possible, comment éviter qu'ils ne collent etc... en commentaire. Je me suis dit qu'un article récapitulant toutes les subtilités possibles concernant ce petit tube cher à mon cœur et son histoire, ça ne serait pas de trop ! Et surtout, je compte bien vous donner mes supers astuces pour le poser de la plus belle manière possible et qu'il tienne toute la journée (mais oui c'est faisable !).







Le rouge à lèvres ça remonte à loin dans le temps, environ 5000 ans avant notre JC superstar. Il résultait d'un mélange de cire d'abeille, de pierres semi-précieuses colorées et broyées en une fine poudre, et de pâte quelconque pour donner une consistance qui ne coule pas. On retrouve des traces et des témoignages comme quoi les égyptiennes et les grecques de la période antique utilisaient elles aussi du rouge à lèvres, avec des recettes pourtant différentes: cochenilles écrasées, mûres sauvages broyées, chacune fait sa petite popotte pour avoir une jolie couleur sur sa bouche. En Asie, le rouge à lèvres était d'ors et déjà utilisé pour protéger sa bouche de la sécheresse, et la teinte rouge était associée à dieu. 

L'avènement du rouge à lèvres se fait au 16ème siècle, et il est alors utilisé par les femmes mais aussi par les hommes. A la Cour du Roi, on trouve plusieurs teintes de rouges, une pour les ballets, une pour aller en ville, une pour se présenter devant sa majesté... Et il ne fallait pas se tromper, car j'imagine que sinon avec la Cristina-ma chérie-Cordula de l'époque, ça chiait sévère. Mais pourquoi les mecs en portaient ? C'était tout simplement une question d'Etiquette, tout comme les hommes se poudraient le visage, portaient des perruques, il fallait "masquer" la mauvaise hygiène de vie que l'on avait en usant de subterfuges pour avoir bonne mine en toutes circonstances, et surtout devant le Roi !
En Angleterre, on est passé de tout à rien. Elizabeth à lancé la tendance peau pâle, rouge vif sur la bouche, mais l'une de ses descendante, la reine Victoria considéra que c'était bien putassier de la part des donzelles d'Angleterre de porter du maquillage. Le précieux rouge à lèvre était tombé en désuétude, réservé aux prostituées et toléré seulement sur les actrices des années plus tard.

Mais pourquoi la couleur rouge au fait ? Pourquoi à ce moment là, on a pas choisi du bleu, ou du jaune (ce qui avec le temps serait devenu une norme, comme le rouge aujourd'hui) ? Et bien parce que c'est le pigment présent dans la nature qui est le plus facile à faire ressortir de manière bien coloré et qui, de par ses ressemblances avec la couleur de la bouche, est le plus "esthétique".




Maintenant que l’on a vu d’où venait le rouge à lèvres, on peut s’attarder sur l’aspect fini du produit qu’on trouve dans le commerce aujourd’hui. Avec les avancées technologiques et chimiques, on arrive à proposer aux clientes une multitude de produits: des rouges de toutes les couleurs, aux différentes textures, aux pigments plus ou moins intenses, mais aussi sous différentes formes. Cette partie va donc s’attarder plus longuement sur tout ces aspects. J'ai donc mis mes plus belles lunettes de professeur es cosméto !

Si l’on met de côté les gloss, les baumes, les encres et les feutres à lèvres, il y a déjà de quoi faire du côté des petits tubes à raisins. On trouve donc différentes textures et finis que l’on va détailler ci-dessous.
Le fini Mat

Grande tendance depuis 2012, le fini mat est très prisé pour son côté subtile. Moins séducteur, moins premier degré, et très couture, il permet de finaliser un maquillage avec élégance. Peu de marques ont réussi à trouver la bonne formule pour avoir un rouge à lèvre mat qui se tient, qui ne dessèche pas les lèvres et qui a vraiment un fini maîtrisé.
Ce fini ne renvoi aucune lumière et donne un effet velouté sur les lèvres, d’ou le terme “mat”. Il est parfait pour des bouches pulpeuses, car il permet de ne pas donner un rendu trop “sexy” au maquillage, au contraire d’un gloss. Ce type de fini possède en général une couvrance très opaque, une bonne pigmentation, et donc, comme vu précédemment, aucune brillance.

Le fini Frost

Avec son effet glacé légèrement irisé, le fini frost est toujours d’actualité. Assez intemporel, il met vraiment en valeur les lèvres fines grâce à la lumière qu’il renvoi. Ce fini givré voir métallique possède en général une couvrance moyenne voir bonne, ainsi qu’une brillance convenable. La texture très crémeuse est pâteuse mais agréable à porter, et plutôt hydratante.
Les couleurs ressortent en général assez froides, et voyantes. Il faut donc éviter de coupler ces rouges à lèvres avec un maquillage des yeux trop poussé.

Le fini Cremesheen


C’est le fini le plus crémeux et opaque de tous, avec un pouvoir hydratant supérieur aux autres. Le gros défaut de ce fini pourrait être son application, car il a tendance à être tellement “gras” qu’il file dans les commissures des lèvres s’il n’est pas bien mis, et qu’il peut avoir une tenue moindre. Il renvoi bien la lumière, et a une excellente pigmentation.

Le fini Glaze


Le plus discret de tous les finis, la couvrance est quasi inexistante, c’est vraiment pour donner un subtil coup d’éclat aux lèvres, et un léger voile brillant.  Idéal pour tous les jours. L’effet “lèvres en mieux” est appréciable pour les personnes discrètes, et de manière général il rends le sourire plus éclatant, car il renvoi la lumière.

Le fini Lustre ou Shimmer


Très irisé, il est reconnaissable aux petites paillettes qui le compose. Ce n’est pas le fini le plus actuel, mais il permet par exemple, si la tonalité est bien choisie, d’embellir les lèvres fines.  La couvrance est variable en fonction de la couleur, attention cependant à ne pas l’utiliser si le maquillage des yeux est trop irisé, ce n’est pas moderne.








Pour bien choisir la couleur de son rouge à lèvre, il faut faire attention à trois critères: le ton du rouge à lèvre, la teinte de votre peau et la forme de votre bouche. Pour commencer, il faut donc définir si ce sont les tons froids ou chauds qui vous vont le mieux. Cela renvoi à la chaleur relative d’une teinte, il faut donc savoir si c’est un rouge chaud ... ou froid ! Pour cela c’est assez simple ! Si c’est un rouge plus riche en jaune, ce sera un rouge avec une tonalité chaude, s’il est riche en bleu, la tonalité sera froide. Pouvoir distinguer de manière certaine ces nuances, c’est la première clé afin de choisir le rouge à lèvres parfait !


Ensuite, la tonalité de la peau. Il y a plusieurs moyens de connaître sa tonalité de peau. Parce que comme pour les rouges à lèvres, celle-ci a ses petits caprices au niveau des couleurs avec des sous-tons de prédilection. 
On retrouve donc:
les sous-tons roses: ce sont des tons un peu “froids” qui donne a la peau cet aspect poupée. Une peau en fait parti si elle a des reflets roses, rouges ou beige rosé. En général, les veines ressortent bleues. 
Les sous-tons jaunes: ce sont des tons chauds, et cela a tendance à donner un côté doré à la peau. Une peau en fait parti si elle a des reflets dorés, jaunes ou bronze. Les veines ressortent vertes dans ce cas-ci. 
Attention cependant, à ne pas prendre en compte les petites rougeurs du visage. Ce n’est pas parce que vous avez de la rosacée que votre peau est forcément dans les sous-tons roses.

Pantone, Colorimétrie

Donc de manière générale, si la peau à des sous tons jaunes, les rouges à lèvres aux tonalités chaudes seront plus adéquats, et inversement si elle a des sous tons roses, ce sera ceux qui ont des tonalités froides. Jusqu’ici, rien de compliqué, c’est une simple histoire de colorimétrie

Pour finir, l’élément à prendre en compte, c’est la taille des lèvres. Un rouge à lèvre foncé sur des lèvres fines aura tendance à les affiner d’autant plus. Il faut donc faire attention à l’effet que l’on veut donner. De manière générale, les couleurs foncées vont aux lèvres charnues, les couleurs plus lumineuses et claires aux lèvres fines

Petit exemple: si on a les lèvres fines, une peau à la tonalité dorée, un corail au fini cremesheen sera du plus bel effet ! Si on a par contre les lèvres pulpeuses, et une peau à la tonalité rosée, ne pas hésiter à porter son choix sur un prune au fini mat.

Après, tout est une question d’occasion et de pertinence, les rouges à lèvres très foncés sont plutôt à prioriser en soirée, et le nude après 50 ans est à proscrire. Les lèvres s’affinent avec le temps à cause du collagène qui se renouvelle moins vite, et la couleur devient plus terne, il est donc important de rehausser le teint avec une couleur adéquate. 








Pour pouvoir garder un rouge à lèvres longtemps, et éviter un effet négligé, il y a quelques astuces. Il faut rappeler que les rouges à lèvres, en fonction de leur fini et de leur texture, ont des tenues différentes. De la même manière, avec toutes les marques présentes sur le marché, faites bien attention à la composition des produits, certains sont plus à même de tenir longtemps que d’autres. 

Si l’on veut faire tenir son rouge à lèvre, et avoir une application impeccable, voici la marche à suivre en plusieurs étapes : 

1/ Gommer ses lèvres, pour enlever les petites peaux mortes qui ont tendances à rendre plus difficile une application correcte du rouge à lèvre. Astuce gommage: on prends un coton, on l'imbibe d'eau tiède, on l'applique sur les lèvres le temps que les petites peaux se ramollissent, et on frotte avec le coton. Les petites peaux qui empêchaient une bonne application de produit devraient être parties ! 
2/ Mettre une base pour les lèvres, permettant une plus longue tenue du produit.
3/ Choisir un crayon à lèvres de la couleur de son rouge à lèvre, et dessiner le contour de sa bouche, puis remplir les lèvres avec le même crayon, afin de créer un socle au produit que l’on va venir appliquer. Il est important de ne pas choisir un contour plus foncé ou plus clair: ce n’est pas moderne, voir de mauvais goût. 
4/ Appliquer son rouge à lèvres avec un pinceau spécial, pour bien définir la bouche. Astuce: les pinceaux liner, ou "angled brush" sont biens pour définir un contour le plus précis possible ! 
5/ Poser un mouchoir en papier sur sa bouche, et tapoter dessus avec un pinceau poudre pour enlever l'excèdent de matière. 
6/ Remettre une couche de rouge à lèvres, et voilà, l’application est terminée ! 

J'espère sincèrement que cet article vous aura plu, et que vous aurez appris des choses (ben oui moi j'aime bien apprendre, je me suis dit que vous aussi ! :p ). Je vous souhaite une bonne fin de week end, et à mardi pour un nouvel article ♥ 


Retrouvez moi sur mon Facebook, Pinterest, mon twitter et mon compte Instagram !

11 commentaires

  1. Ca c'est du boulot ! Super article bien complet et sur un ton léger en plus ! Franchement, vu la longueur, n'ayez pas peur de lire l'article, c'est frais, drôle et complet parce que ça apprend plain de trucs quand même ;)

    (Bien ouej Loulou !)

    RépondreSupprimer
  2. Bah dis donc, je comprends pourquoi tu as passé du temps !!
    Il faudrait que tu me fasses une session RAL parce que même si j'ai encore appris des choses dans cet article, j'en porte peu car j'ai souvent les lèvres gercées et même avec mes baumes, c'est impossible qu'il n'y ait pas un transfert sur mes lèvres ou du produit qui bouge ! Puis je n'ai pas la patience de bien faire avec le pinceau etc, du coup j'évite les couleurs intenses. Il y a juste 1 RAL que j'adore et qui ne me pose aucun problème, en plus il est framboise qui tire sur l'acajou, ton froid (j'ai plutôt les lèvres pulpeuses et ma peau c'est blanc qui tire sur le rosé :P). Mais alors pour les finis, je ne pensais pas qu'il y avait tant de sortes. Pour moi, c'etait juste mat, irisé, ou bien glossy :P
    Bref j'ai encore beaucoup à apprendre sur les RAL, alors merci :)
    Ah et oui, moi qui ai souvent des imperfections, j'ai souvent peur que les couleurs froides me les "ressortent", donc raison de plus au fait que j'en mette peu !
    Bref !!! :)

    Bisous et bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  3. Super article, qui paraît long au premier abord mais qui en fait se lit très vite et très bien. J'ai beaucoup aimé, même si je ne porte pas tant que ça de rouge à lèvre au final. La partie qui m'a le plus intéressé était la petite parenthèse historique que j'ai trouvé bien chouette.

    Par contre, pour ce qu'il en est de la colorimétrie, même si tu as tout très bien expliqué, je serais incapable de faire la différence entre les tons froids et les tons chauds d'un RAL et je suis incapable de savoir quelle est la couleur de ma peau et comment l'adapter !

    Mais bon ce n'est pas grave, je n'ai jamais eu trop de soucis à acheter du RAL et je ne crois pas faire trop de faute de goût de ce tôté là ! Ah ah (enfin qui sait, peut être que si en fait mais que personne n'est assez sympa pour me le dire :D )

    Passe une très belle soirée en tout cas et vivement le prochain article ;)
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Mais il est trop génial ton article! Et tu m'as bien fait rire avec tes petites touches d'humour haha! ^^ C'est très bien écrit, très bien expliqué et très bien illustré (et j'en profite pour te dire que décidément, tu es canon!). Tes maquillages sont sublimes. Bref, gros coup de coeur pour ton article! Gros bisous Louise et beau travail, vraiment!! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique cet article, bravo Louise ♥
    Ca va, je ne suis plus novice en la matière, je connaissais déjà pas mal de trucs... Mais c'était vraiment vraiment sympa le petit historique du rouge à lèvres :D Gros bisous ma belle !

    RépondreSupprimer
  6. Que dire... Ton article est tout bonnement génial!

    RépondreSupprimer
  7. Ton article est génia l!!!!
    Je me le garde sous le coudes :)

    Pour ma part les textures mattes et cremsheen sont mes préférées :)
    Bisette

    RépondreSupprimer
  8. Wow, merci pour cet article super intéressant ! Tu viens de nous doner pleins de petites astuces :D
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  9. Ha Merci pour cet article ultra complet. Chapeau !
    Puis comme toujours la petite touche d'humour ^^ j'adore.
    J'ai appris pas mal de chose, notamment l'histoire du rouge à lèvre et certaines texture (enfin leurs noms surtout)

    Des bisous =)

    RépondreSupprimer
  10. Super article!
    Je suis une grande fan de rouge à lèvres.
    Peux tu me donner la référence du deuxième rouge à lèvres en partant de droite sur la première photo stp. Je crois que c'est un Yves St Laurent

    Bise
    Latitefraiz

    http://www.fraise-and-dress.com/

    RépondreSupprimer
  11. Coucou ! Alors ça, qui aurait cru que pour choisir son RAL il fallait prendre en compte autant de choses ? XD Cet article est super, mais il me déprime un peu et j'avoue qu'il y a tellement d'infos que je suis perdue. Je vais devoir l'étudier en profondeur. ^^ En tout cas il est super complet et bien écrit, donc chapeau !
    Bisous.
    Elo.

    RépondreSupprimer

Merci pour ce petit mot, j'y répondrais avec plaisir dès que je trouverais un petit bout de temps :)